Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Politique intégrée maritime et littorale

Coûts liés à la dégradation des ressources biologiques exploitées. Cas des ressources conchylicoles

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 juillet 2018
• Au niveau national, les coûts liés à la dégradation des ressources conchylicoles représentent 25 millions d’Euros en moyenne sur la période 2014-2016. • Au niveau de la façade Manche Est – mer du Nord, les coûts liés à la dégradation des ressources conchylicoles s’élèvent à 3,4 millions d’Euros, répartis ainsi : 1,5 million pour des actions de suivi et d’information et 1,8 million pour des actions de prévention et d’évitement. Aucun coût pour des mesures collectives d’atténuation n’a été recensé. • Ces estimations sont sous-évaluées compte tenu des données utilisées pour estimer les coûts d’administration du secteur. • Les impacts résiduels de la dégradation des ressources conchylicoles prennent in fine essentiellement la forme de pertes de bénéfices pour les entreprises du secteur. Ces pertes de bénéfices n’ont pas pu être évaluées

Télécharger :